En cliquant sur "Accepter tous les cookies", vous acceptez le stockage de cookies sur votre appareil pour améliorer la navigation sur le site, analyser l'utilisation du site et contribuer à nos efforts de marketing. Consultez notre Politique de Confidentialité pour plus d'informations.
Musique sacrée

Leçons de Ténèbres de Couperin

Saison

2023/2024

À la tête de son Concert Spirituel, Hervé Niquet exalte la sobriété envoûtante de ces pages qui bercent l’âme.

Herve Niquet Couperin Musique sacree Lecons Tenebres Le Concert Spirituel

Au cours de la cérémonie des Ténèbres, on chantait pour les trois Leçons du Mercredi Saint les Lamentations de Jérémie, relatant la ruine de Jérusalem détruite par les Babyloniens. Chaque lettre de l’alphabet hébreu était alors chantée au début des versets latins, pour célébrer le caractère acrostiche du texte original.

Distribution

Le Concert Spirituel, Chœur et Orchestre

Hervé Niquet, Direction

Programme

François COUPERIN

Première Leçon à 1 voix
Deuxième Leçon à 1 voix
Troisième Leçon à 2 voix

Marc-Antoine CHARPENTIER

Répons

Michel-Richard DELALANDE

Miserere

Production

Le Concert Spirituel

Durée

1h15 minutes

sans entracte

Crédit photo

Le Concert Spirituel au Festival de Rocamadour 2017 ©Louis Nespoulous

Informations complémentaires

Le concert du 28 mars à La Sainte-Chapelle est donné en ouverture du Paris Opéra Festival 2024

La jauge de la Sainte-Chapelle est de 300 places

Saisons

Le Concert Spirituel au Festival de Rocamadour 2017 ©Louis Nespoulous

« Il existe beaucoup de très belles Leçons (Cavalieri, Michel, Lalande, Charpentier, Zelenka...), mais j’ai choisi celles de Couperin, qui frappent par la beauté de leurs mélismes, la souplesse mouvante à l’extrême de leurs harmonies, et la simplicité profonde du leur ton.

On sait par des documents d’époque que la partie vocale très ornée de ces Leçons, écrites pour une ou deux parties vocales et basse continue, pouvait être chantées à l’unisson par un chœur de moniales.

À l’époque, les chanteuses avaient une pratique quotidienne du plain-chant orné, et elles étaient capables de réaliser ensemble les figures très ornementées de l’écriture de Couperin, comme une seule voix.

Cela peut sembler être un exploit impossible à réaliser aujourd’hui, et pourtant avec les six chanteuses qui m’entourent dans ce programme, nous avons décidé de relever ce défi.

Et, tout d’un coup, c’était ça : le son, la musique, prenaient une ampleur extraordinaire. »

Hervé Niquet

No items found.