• Détail tapisserie Narcisse et Echo
    Détail tapisserie Narcisse et Echo
Saison 2022-2023

Vendredi 21 octobre 2022, 20h
Opéra royal du Château de Versailles

Adriana González Echo
Cyrille Dubois Narcisse
Caroline Jestaedt Amour
Sahy Ratia Cynire
Cécile Achille Eglé
Adèle Carlier Aglaé
Laura Jarrell Thanaïs
Lucie Edel Sylphie

Chœur et Orchestre,  Le Concert Spirituel
Hervé Niquet, direction musicale

Ce programme sera enregistré en CD
pour le label Château de Versailles Spectacles

Vendredi 21 octobre -"15 minutes avec" à 19h30
invité(s) en attente
Sur présentation de votre billet pour le soir-même
et dans la limite des places disponibles

La presse en parle >> Ôlyrix 13/10/22

Avec le soutien de la Fondation Etrillard, du groupe Meeschaert et du groupe LFPI
Production Le Concert Spirituel

 

Après cinq triomphes de suite à l’Opéra de Paris depuis 1774, qui lui ont assuré la place de réformateur de l’art lyrique français, le Chevalier Gluck, dit aussi le Jongleur de Bohème, est adulé du public et protégé par la reine Marie-Antoinette. La nouvelle commande de l’Académie Royale de Musique sera aussi sa dernière œuvre : Echo & Narcisse, d’après Les Métamorphoses d’Ovide, est créé à Paris en 1779. Avec un style tenant plus de la pastorale que de la tragédie héroïque, elle déconcerte les spectateurs venus assister à un nouvel exploit novateur de Gluck : or c’est surtout un hommage à la splendeur de la tradition française qu’il a composé. Déçu de cet accueil, Gluck repart pour Vienne et cesse de composer.

Depuis lors, Écho et Narcisse attend que la chance lui soit redonnée d'être entendue et appréciée par le public. C'est une rencontre entre le Concert Spirituel et la Fondation Etrillard, dont la mission est de faire redécouvrir des œuvres oubliées, qui a permis de sortir de l’ombre l’opéra de Gluck. Cet événement est aussi l’opportunité de faire dialoguer autour d’un même thème la musique et l'art de la tapisserie, incarné par deux pièces de la collection de la Fondation Etrillard. Il s'agit de Narcisse admirant son reflet, produite vers 1630 d’après un carton de Simon Vouet, et de Écho et Narcisse , tissée à la manufacture des Gobelins autour de 1700 d’après Antoine Dieu. Ces deux œuvres seront présentées au public lors du concert à l'Opéra Royal.

Hervé Niquet et une brillante distribution ressuscitent l'œuvre ultime de Gluck pour l'enregistrement et le concert. Les destins de cette nymphe Écho, qui ne peut répéter à l'infini que la dernière parole qu'elle entend, et de l'orgueilleux Narcisse, condamné à n'aimer que son propre reflet, méritent bien un opéra baroque. 

Interview Laurent Brunner x Hervé Niquet à propos d'Echo & Narcisse de Gluck